lundi 22 juin 2009

Un camp NO BORDER à Calais


Du 23 au 29 juin se tiendra un camp (dans le parc de la rue Normandie-Niemen dans l'est de Calais) pour la liberté de circulation pour tous et toutes et la fin des frontières et des contrôles migratoires.

Le camp revendique la liberté de circulation pour tous et toutes, la fin des frontières et des contrôles migratoires. Il appelle à un mouvement radical contre les systèmes de contrôle qui divisent entre citoyenNEs et non-citoyenNes, entre avec et sans papiers.

Le camp se site dans la 'tradition' des camps No Border organisés dans le monde entier depuis une quinzaine d'années, à Strasbourg en 2002, en Angleterre en 2007, à la frontière américano-mexicaine ou en Ukraine en 2007, et il est en lien avec le camp No Border de Lesbos d'août 2009...

ChacunE est conviéE à se joindre au camp pour discuter et débattre de la question des frontières et de la liberté de circulation et d'installation, à imaginer et participer à des actions symboliques, vivre collectivement avec les migrantEs du Calaisis et les militantEs et participer à la grande manif du samedi 27 juin !

POURQUOI CALAIS ?
Calais est un lieu important dans l'histoire du développement des contrôles migratoires et depuis longtemps un goulet d'étranglement pour celles et ceux qui cherchent à se rendre en Grande-Bretagne. C'est surtout un lieu d'affrontement entre ceux qui veulent stopper toute migration vers l'Union Européenne et ceux qui luttent pour détruire les barrières entre les peuples les frontières qui empêchent la liberté de circulation pour tous te toutes, et non pour quelques privilégiésEs. Depuis le milieu des années 90, des dizaines de millier de migrants ont vécu à Calais sans aucune ressource, contraints de dormir à la dure dans la "jungle" dans l'espoir de pouvoir un jour traverser la Manche.

En 1999, la Croix Rouge a ouvert un centre à Sangatte, mais celui-ci a du fermer sous la pression conjuguée de la France et de la Grande-Bretagne. Depuis, une présence policière et une répression renforcées obligent des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants à errer dans la région. Ils et elles, sont régulièrement brutaliséEs par la police, victimes de gaz lacrymogènes, battuEs, arrêtéEs et enferméEs au Centre de Rétention Administrative de Coquelles. La police brûle leurs abris et les maigres possessions qu'ils contiennent. Les groupes qui les soutiennent en leur fournissant des repas et de l'aide humanitaire subissent une répression croissante par la police et plusieurs militantEs ont été arrêtéEs ces derniers mois.

A Méricourt, lors du Printemps organisé par le groupe Politis62, nous avions pu découvrir l'action exemplaire d'un collectif, Fraternité-migrants bassin minier 62, qui à Angres, c'est-à-dire tout près, vient en aide à des migrants qui "campent" près d'une aire d'autoroute.

contact : www.calaisnoborder.eu.org

jeudi 18 juin 2009

Autour d'André Gorz. Un échange avec Arno Münster


Le groupe Politis62 a travaillé toute cette année, lors d'un cycle de débats populaires, autour du dernier ouvrage d'André Gorz, "Ecologica" (éd. Galilée).
Pour clôturer ce cycle, l'association vous invite à un échange avec Arno Münster qui a publié aux éditions Lignes, "André Gorz ou le socialisme difficile".

Samedi 20 juin 2009
de 10 à 12h30
à Culture Commune, site du 11-19
à Loos-en-Gohelle

liens :
ICI, la présentation de l'ouvrage sur la site de l'éditeur Lignes
ICI, le lien vers le site de l'auteur A. Münster
ICI, un article sur l'ouvrage paru dans la revue Regards
un petit dernier
ICI, un article sur Ecologica paru dans Libération

lundi 15 juin 2009

Eau... secours 62 : défendre l'eau comme bien public



Le 16 mai dernier à Méricourt, lors de la journée "Vivre autrement, un autre monde existe déjà", s'est créée l'association eau... secours 62, association de défense de l'eau comme bien public, regroupant Elus, Associations et Usagers du Pas-de-Calais.

L'association a pour objet d'obtenir le retour ou le maintien en gestion publique des services liés à l'eau potable et à l'assainissement dans le département du Pas de Calais.

L'eau est un bien public qui ne doit pas servir à des profits privés, et chacun de nous, citoyen et usager, est doublement concerné par les choix effectués concernant la gestion de l'eau.

Je vous invite donc à prendre connaissance de la Charte de eau... secours 62 (sur le site) et à rejoindre l'association :
parce que l'eau, patrimoine de l'humanité, ressource naturelle, doit rester un droit et ne peut être gérée selon les règles du marché.
parce que là où l'eau est gérée par une régie publique, elle est moins chère.
parce que nous, citoyen et usager, sommes quotidiennement concernés par la distribution de l'eau et son assainissement ; ils constituent des services publics et chaque citoyen doit pouvoir participer, sur des bases démocratiques, à la
définition et à la réalisation de la politique de l'eau.

site : www.eausecours62.org

Une réunion de l'association se déroulera à Arras
le Mardi 23 juin - 18h00 - Maison des sociétés

mardi 9 juin 2009

Abstention record et 6381 voix pour une décroissance choisie

Voici les résultats des votes en France avec prise en compte de la participation (40%), et 38,88% des bulletins exprimés :
abstention : 59,35 %
UMP : 10,83%
PS : 6.40%
Europe-Ecologie :6.32%
Modem : 3,28%
et certains crient victoire ! No comment !

Pour la région Nord-Ouest : deux nouvelles, une bonne et une mauvaise :l'UMP y a fait son moins bon score (24,22%) ; par contre le FN y a fait son meilleur (10,18%). Signalons que les verts ont aussi fait ici leur plus "mauvais" score (12,10%).

ci-dessous le communiqué d'Europe-Décroissance

-------------------------------------------------------------------------------------

Une crise profonde de la démocratie

Alors que la crise que traverse l’Europe - et le reste du monde avec elle - devrait être l’occasion d’oser remettre en question le dogme de la croissance, ces élections européennes n’auront brillé que par la stérilité des débats proposés par les médias et les politiques dominants. Cela se retrouve dans une abstention record qui atteint 56 % en Europe et 60 % en France.

Europe-Décroissance ne peut que regretter ce qu’elle avait malheureusement annoncé. Une fois de plus la politique spectacle avec les querelles pathétiques des Aubry et Royal, des Cohn-Bendit et autres Bayrou n’a surtout pas réussi à repolitiser nos démocraties malades d’elles-mêmes.

En France en 2005, le référendum sur le Traité de Constitution Européenne avait connu, à la suite d’un débat de fond passionné, 70% de participation. Plus de 55% de nos concitoyens s’étaient alors exprimés contre ce Traité, en particulier contre la Partie III de ce texte qui ne faisait que reprendre les dogmes économiques qui fondent l’Europe au fil des traités qui nous été imposés sans aucun débat démocratique. On sait comment à Versailles les partis dominants avaient alors décidé de contourner ce choix en modifiant notre constitution et en imposant une simple copie du TCE : le Traité de Lisbonne.

Nous vivons aujourd’hui le résultat de ce mépris des classes dirigeantes, soutenues par des médias sous perfusion de l’argent de la publicité.

Alors que les crises écologiques, économiques, sociales, politiques nous amènent à un carrefour de l’histoire, que l’Europe va toujours plus vite tout droit dans le mur vers lequel l’entraîne la société de croissance, celle de la dépolitisation et du mépris, nous ne pouvons que déplorer que tout soit fait, sciemment ou non, pour ne surtout pas prendre le temps de réfléchir, de comprendre et de débattre.
Le redécoupage de la France en régions comme la campagne audiovisuelle, à laquelle nous avons participé, sont la preuve de graves inéquités démocratiques.
Une heure d’antenne partagée par 17 listes contre 20h partagées par les 6 gros partis politiques qui nous ont ressortis les mêmes baratins insipides qui n’arrivent plus à convaincre grand monde.
De plus, le système de vote, en demandant aux candidats de financer l’impression de leurs professions de foi et de leurs bulletins de vote, ce qui représente des sommes considérables (plusieurs dizaines de milliers d’euros pour chaque circonscription), exclut de facto les mouvements aujourd’hui minoritaires. Nous avons tout de même proposé à ceux qui le souhaitaient la possibilité de télécharger et imprimer nos bulletins de vote.
Nous remercions tout ceux qui ont fait cet effort.

Voilà quelques raisons pour lesquelles nous nous étions lancés dans une campagne non électoraliste, mais avec pour objectifs de porter au débat l’objection de conscience à la croissance, par notre « mot-obus » de la Décroissance, et d’initier un mouvement politique autogéré.
Le bilan est plutôt positif et nous incite à penser que quelque chose est en train de se mettre en marche à travers toute la France. Spontanément, des objecteurs de croissance ont pris l’initiative de diffuser nos idées et de les discuter. Nous avons ainsi participé à de nombreux débats partout dans les régions.
Notre choix, audacieux, de faire une campagne auto-gérée et surtout conviviale tout en construisant un mouvement politique s’avère très positif.
Côté médias, le bilan est également plutôt positif, non pas par l’importance de notre présence médiatique (quasi-nulle à l’échelle nationale) mais par la qualité des tribunes qui nous ont été données (Arte, La Télé-Libre, France-Culture, Alternative FM…).

Notre démarche, à travers notre clip de campagne qui avait pour objectif de semer des germes de réflexion, a eu un écho certain chez beaucoup de concitoyens.

Plus que jamais, nous réaffirmons que notre force ce sont nos idées et nous vous invitons à continuer à vous réapproprier la Politique et la Démocratie et à venir construire avec nous la société de demain.

mardi 2 juin 2009

pour voter Europe-Décroissance, les bulletin sont...

ICI


Vous ne regardez pas pas la télé ! (ou presque... Zorro le dimanche soir) vous avez raison.
Mais ne vous privez pas de la campagne audio-visuelle Europe Décroissance dans les médias. Cliquez ICI

Dans l'arrageois, vous verrez les affiches (jaunes et bleues) Europe-Décroissance un peu partout... où je suis passé !

et pour suivre toute l'actualité, au choix :
www.partipourladecroissance.net/
www.europedecroissance.eu/